Accueil / Éco-Responsable

Éco-Responsable

 

Quand isolation rime avec confusion

Depuis plusieurs années, en matière de caractéristiques de nos produits, nous avons retiré de notre argumentation la notion de facteur R pour illustrer la performance énergétique de ceux-ci. Malheureusement, encore aujourd'hui, la majorité des manufacturiers nord-américains persistent à utiliser cette norme abstraite obtenue simplement en additionnant la valeur R de chaque couche composant une section, soit l'acier, l'isolant, la galvanisation et la peinture contribuent même à ce calcul. Chez Baril portes de garage, nous croyons qu'une porte de garage n'en est pas une tant qu'elle n'est pas installée et fonctionnelle. De là notre désir de démystifier la confusion qui règne autour des critères de performance d'une porte de garage.

Protégez-vous sonne l'alarme

J'ai mis la main sur un article édité par le magazine Protégez-vous.  Un reportage complet était consacré aux portes de garage. L'article signé par M. Ronald McKenzie s'intitulait « À propos du facteur R ». Il faisait état de résultats comparatifs d'un test fait entre une porte de bois isolée à l'intérieur de polystyrène offrant un facteur R-7 et une porte en acier isolée à la mousse de polyuréthane à facteur R-14. On parlait tout de même d'une valeur R de 50 % supérieure entre l'une et l'autre des deux portes.

CONCLUSION DE L'ÉTUDE : dans des conditions comparables, la porte à facteur R-14 ne permettait que des économies annuelles de chauffage de l'ordre de 2$. Oui, deux petits dollars ! Bien sûr, une porte R-14 coûte plus cher qu'une porte R-7. C'est donc dire que ce critère comparatif d'une porte de garage à une autre n’est pas réellement représentatif.

À cette époque, soit dix ans après la parution de l'étude, on continuait de parler avec autant d'ardeur de l'importance du facteur R comme si de rien n'était. Les écrits de M. McKenzie ont été ignorés et l'industrie de la porte de garage continuait de colporter le facteur R comme indicateur de qualité énergétique.

Attributs d'une vraie bonne porte de garage

Une porte de garage est un assemblage de plusieurs pièces, dont la façade est composée de panneaux en section et de coupe-bises. La méthode traditionnelle utilisée pour calculer le facteur R est simpliste : on additionne la capacité isolante de chacune des couches qui composent une partie de section de porte de garage. On prend évidemment bien soin de prendre les mesures dans la partie la plus épaisse de la section, nommément en plein centre de celle-ci.

Cette méthodologie est suspecte. Pourquoi? Parce qu'aucun effort n'est fait pour mesurer l'étanchéité réelle de la porte, c'est-à-dire en tenant compte des infiltrations d'air au pourtour de la porte et entre toutes ses sections. Les fenêtres dans une porte de garage sont aussi un facteur additionnel de perte de chaleur dont on ne tient pas compte. Et ce n'est pas tout !

Une porte est un assemblage mobile. Donc, quel que soit le facteur isolant publicisé, quand on ouvre sa porte de garage, l'air à l'intérieur du garage est envahi en hiver par de l'air plus froid et le système de chauffage se met alors en marche. Pour minimiser le besoin de chauffer, c'est la capacité de la porte de garage à faire barrière aux intempéries lorsqu'elle est fermée qui est déterminante. C'est son étanchéité totale (incluant sur les côtés, entre ses sections, sur le dessus et à son appui au sol qui fait qu'elle est performante ou pas et non le fameux facteur R.

Le facteur R sous la loupe des scientifiques !

Lors de l'exposition annuelle de la IDA (Internotional Door Association), un événement marquant ébranla à nouveau mon esprit par rapport à la notion de facteur R comme critère de qualité d'isolation d'une porte de garage. Pour la première fois, un manufacturier local faisait publiquement la promotion de la valeur R d'une porte de garage adéquatement installée. Entre l'information apparaissant dans la littérature et la réalité, il y avait toute une différence. Le résultat obtenu était beaucoup moindre que ce qui était publicisé. Je croyais bien que cette nouvelle norme serait adoptée par notre industrie, tellement elle était juste. Mais de toute évidence, il en faudra beaucoup plus pour changer les mentalités.

En ce sens, un article de GREEN BUILDING ADVISOR , écrit par M. Martin Holladay, confirme l'écart entre la perception et la réalité quand il s'agit du facteur R d'une porte de garage.

Il conclut que le facteur R théorique obtenu grâce à l'application de la formule traditionnelle de calcul et le facteur dit « Actuel ou Réel » obtenu en laboratoire exagère la performance réelle par un facteur de trois. Selon un rapport de la firme Architectural Testing disponible sur le site de Green Building Advisor, une porte supposément d'un facteur R-17,2 n'a su afficher qu'une performance égale à R-6,14 en laboratoire.

Arrêtons de parler du facteur R et fions-nous plutôt au facteur U

Les manufacturiers de portes de garage ne peuvent malheureusement pas prétendre être aussi transparents que les manufacturiers de fenêtres en matière de facteur R.

Selon l'article ENERGY-EFFICIENT GARAGE DOORS, l'industrie des portes et fenêtres aurait adopté, la valeur « U » permettant de comparer la performance relative de différentes fenêtres entièrement assemblées. Bien que l'information sur la valeur U soit disponible chez la majorité des grands manufacturiers de portes de garage, elle n'est pas largement diffusée et demeure essentiellement un secret mal gardé. Mais les choses sont peut-être sur le point de changer. En effet, le DASMA (Door And Access systems manufacturers Association International) a récemment publié dans ses règlements et standards, qu'il est requis, pour les manufacturiers de certifier leurs produits pour obtenir le facteur U. Le jour ou le facteur U sera publicisé sur les brochures, n'est peut-être pas si loin. Mais quoi qu'il en soit, bien d'autres critères existent afin de valider votre choix final lors de l'achat d'une porte de garage relevable.

Comment ne pas se faire prendre au jeu du Facteur R ?

Le consommateur doit poser les bonnes questions à son marchand de portes de garage sur la qualité de construction de la porte et sur la façon optimale de l'installer. Il est impératif qu'on vous donne les informations pertinentes aux questions suivantes :

  • Les coupe-bises entre les sections sont-ils remplaçables ?
    Les coupe-bises éliminent les risques d'infiltration d'eau, d'air ou de poussière. S'Ils sont abimés, il faut les remplacer afin de conserver l'efficacité énergétique de votre porte.
  • Les bris thermiques sont-ils existants et efficaces ?
    Afin d'éviter la conduction du froid de l'extérieur vers l'intérieur par la paroi d'acier, une brèche est créée pour isoler les deux surfaces.
  • Le procédé d'application de la mousse isolante est-il uniforme ?
    Est-ce que la mousse isolante remplit de part en part l'intérieur des sections de portes ? Le seul moyen de s'en assurer est de couper une section pour vérifier l'étendue de la mousse. Bien qu'il soit peu probable que vous puissiez faire ce test en magasin, notez que les procédés par laminage ou épandage assurent une meilleure uniformité que par injection.
  • Les agents moussants utilisés dans la préparation de l'isolant, sont-ils conformes aux normes environnementales ?
    Aucun agent appauvrissant la couche d'ozone (SACO) ne doit être utilisé dans la fabrication de la mousse isolante.
  • Les garanties sont-elles simples à comprendre et sont-elles suffisantes ?
    Ne vous limitez pas à lire l'information décrite sur les brochures, surtout si la mention « Limitée » fait partie du libellé. Il est primordial de connaître les conditions de la garantie. Vous pourriez avoir des surprises.
  • Comment sont fixées les pièces de quincaillerie requises pour le fonctionnement de la porte ?
    La construction de la porte doit vous permettre de fixer sur toute sa largeur les divers éléments de quincailleries requis au fonctionnement de votre porte.
  • Aluminium ou acier ?
    L'acier galvanisé coute moins cher et est plus résistant aux chocs. Assorti d'une garantie contre la détérioration causée par la corrosion, l'acier est un choix judicieux.
  • Comment sont conçus les joints entre les sections ?
    Permettent-ils de faire barrière aux intempéries ou favorisent-ils les infiltrations lorsque la porte est fermée ? Sont-ils sécuritaires pour éviter les blessures aux mains entre autres ?
  • Le système de rails proposé, tient-il compte de l'espace libre au dessus de la porte ?
    Apportez avec vous les dimensions des espaces libres au dessus de la porte et de chaque côté. Des rails et un mécanisme de levage bien adapté à la configuration de votre ouverture procurent un meilleur fonctionnement.
  • Si vous êtes bricoleur, le manuel d'installation est-il complet pour votre type d’installation ?
    Est-ce que toutes les pièces requises pour faire l'installation sont incluses?
  • Comment devez-vous préparer votre cadre de porte pour maximiser l'étanchéité et le bon fonctionnement de la porte de garage ?
  •     Demandez un dessin d'atelier pour la construction du cadre.   

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, il y a toutes sortes de considérations bien plus importantes que le facteur R pour déterminer la qualité d'une porte de garage et choisir celle qui vous satisfera. La meilleure porte de garage est celle qui s'harmonisera parfaitement avec votre demeure et qui, par sa conception, vous assurera une excellente étanchéité tant que vous serez propriétaire de votre maison. Les représentants de Baril porte de garage et nos distributeurs sont tous formés pour vous fournir l'information pertinente selon la nature de votre projet.

Dany Caron, Président Baril Portes de garage

 


Barimax : plus chaud et plus vert grâce au polyiso

Ozone-alterant150Depuis quelques années déjà, le polyisocyanurate (PIR) est l'uréthane utilisé à l'intérieur des portes relevables Barimax. L'isolant remplit les parois d'acier de part en part de la porte en s'infiltrant dans les moindres recoins. Le polyiso respecte les objectifs du Protocole de Montréal qui consiste à réglementer, voire éventuellement éliminer, toutes les émissions mondiales de substances appauvrissant la couche d'ozone (SACO), ainsi qu'à réduire et cesser le commerce de ces substances. Chez Baril Portes de garage, nous sommes particulièrement fiers d'offrir un produit ne comportant aucune substance néfaste pour la couche d'ozone. En fait, nous sommes les premiers au Québec à utiliser le polyiso dans tous nos produits à base d'uréthane. De plus, le polyiso est reconnu pour ses propriétés retardant la propagation des flammes et sa grande résistance aux rayons UV. Les produits Barimax sont un choix judicieux lors de la construction de bâtiments « verts ».


Protocole de Montréal

 

Eco-Responsable-texte-2

INFOLETTRE BARIMAX

Inscrivez-vous à notre infolettre et soyez les premiers au courant de nos nouveautés.

© 2012. Barimax. Tous droits réservés.